Murano, Vénétie.

28 mai 2018



Dans tout ce que j'avais pu lire, Murano était citée avec Burano - elle était, elle aussi, décrite comme une ile aux maisons colorées. Peut-être est-ce aussi du au fait que nous l'avons visitée après Burano, mais je n'ai pas beaucoup apprécié cette île et, à mes yeux, elle est plus comparable à Venise qu'à Burano. L'univers de Murano et celui de Burano sont bien trop différents. Murano est très touristique. Comme vous le savez peut-être déjà, il s'agit de l'île sur laquelle est fabriquée le verre de Murano. Tous les objets ayant été fabriqués directement sur l'île de Murano (et non importés ou exportés) peuvent prétendre au titre de « Verre de Murano ». Le fait est que, sur cette île, il est impossible de différencier ce qui a été réellement fait là-bas ou non, et c'est bien dommage.   

 
 
 
 
 

- Comment voir des souffleurs de verre ? 

Il y a beaucoup d'usines de fabrication de verre attrape-touriste, qui font leur pub depuis les rues et qui font payer les entrées. Sachez cependant, que les réelles usines de fabrication ne seront pas ouvertes au public afin de garder secrète leur fabrication ou bien, elles seront dissimulées dans de toutes petites ruelles sombres bien cachées des regards. Nous sommes entrés, un peu par hasard, dans deux usines. 

La première, était tout au fond d'une ruelle sombre et mal-entretenue, cachée derrière un joli bazard d'usine. Vous allez alors entrer dans un entrepôt qui sert de lieu de fabrication de verre, d'entrepôt et de studio photographique ! L'entrée était gratuite, mais comme ils savent que certains touristes poussent jusque là-bas, ils ont mis en place une coupelle à dons, mais vous pouvez très bien ressortir sans rien mettre dedans. Pour la retrouver, il vous suffit d'aller dans la rue principale, sur la rive gauche, tout au bout des quais, vous avez un passage vouté, qui se termine par 3/4 restaurants. Il s'agit d'un cul de sac. Au bout de la dernière ruelle partant à gauche, vous trouverez cette usine bien cachée «  La Fusina Del Vetro SRL » (il vous faut passer devant l'usine de fabrication qui fait sa pub jusque devant la rue en déroulant le tapis rouge, etc)

La seconde que nous avons visitée est aussi plutôt bien cachée. Toujours dans cette même rue principale, cette fois-ci sur la rive droite, allez tout au bout. Ici, ce n'est pas un cul-de-sac, il y a un arrêt de Vaporetto. Passez devant et continuez de longer le mur, passez le pont en pierre et entrez dans le passage vouté qui se trouve juste en face de vous. Tout au bout, vous aurez un usine de fabrication de verre, dans un jardin très décoré. Ici, c'est déjà bien plus touristique. Vous patientez et entrez par petits groupes. Les personnes qui vous accueillent sont en pantalon de costume/chemise. Vous vous installez sur une estrade et assistez à la fabrication d'un objet de verre. La visite se fait en anglais ou en italien et vous passez ensuite par leur boutique. Là encore, ils fonctionnent sous forme de dons, et vous n'êtes pas obligés de laisser quelque chose. 

 

- Où acheter du verre de Murano ?

Déjà, bon courage pour arriver à faire la différence entre le verre importé et le verre fondu sur place. Mais généralement, vous le verrez à la tête de la boutique. Si il y a un joyeux bazar à l'intérieur et si tout est à petit prix, ou si la boutique est bien entretenue, que les prix sont assez élevés. Regardez aussi les étiquettes, seuls les produits fabriqués sur Murano sont censés pouvoir porter l'étiquette « Verre de Murano ». Vous pourrez trouver des variantes telles que « Verre vénitien », « Verre de Venise », et pleins d'autres encore.

- Quoi d'autres à voir sur Murano ?

Franchement, pas grand chose, à part les quelques sculptures en verre présentes ici et là à Venise. Les 3/4 des rues sont justes bondées de magasins vendant du verre ou des « objets vénitiens ». Si vous manquez de temps, si vous voulez vous concentrer uniquement sur une île - ne passez pas par Murano. 

J'ai quand même énormément apprécié le Musée de Verre de Murano ! Vous pourrez retrouver de vieux objets, et des récents, de jolies collections. Mon chéri à eu l'idée de me dire « Ok, on fait un jeu, dans chaque pièce dans laquelle on rentre, on choisis UN SEUL objet avec lequel on repartirait ». On a bien rit, et nos goûts sont totalement différents (mais appréciable par l'autre quand même, ouf!) 

 
 
 
 
 

Enfin, je suis tombée amoureuse de la jolie basilique Santi Maria e Donato, entièrement en pierre, et franchement à tomber. Elle est imposante sur cette grande place et vous ne pourrez pas passer à côté.

 
 
 

Vous pouvez déjà retrouver mon article sur Burano, et bientôt, ceux sur Venise !

Envoyer un petit mot :